Revenir aux actus
Télé
10/05/2019

Chaînes et Cannes : les courts diffusés à la télé pendant le festival

Tous les magazines dédiés au court métrage sur le petit écran passent tout naturellement à l’heure cannoise dès ce week-end.

Première à dégainer, l’équipe de Top of the Shorts propose dès le dimanche 12 mai sur Canal+ cinéma, à l’avant-veille de la grande et jarmuschienne ouverture officielle, un numéro couleur locale réunissant deux films présentés l’an dernier sur la Croisette. Gabriel d’Oren Gerner (photo ci-dessous), qui concourait en compétition officielle, sera d’autant plus à (re)découvrir qu’il n’a guère été vu ailleurs depuis, son atmosphère énigmatique en ayant sans doute troublé la bonne lecture. Produit par Melissa Malinbaum pour Why Not, il met en scène un adolescent participant à une battue en forêt s’éloignant de ses camarades, sur fond de disparition – celle du dit Gabriel... – et de climat aussi pesant que progressivement inquiétant. Avant cela, Un jour de mariage d’Elias Belkeddar, production franco-algérienne vue à la Semaine de la critique en 2018, présente aussi sur une toute autre facette une dimension mystérieuse et un certain suspense, dans un milieu peu habituel, celui des petits voyous algérois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La semaine suivante, le 19 mai, TOTS proposera carrément la Palme d’or 2018, qui venait des antipodes, puisque Australienne. À savoir Toutes ces créatures de Charles Williams, variation assez fascinante sur un rapport compliqué au père, à l’enfance, au monde… Pas mal d’étrangeté, aussi dans ce film à la photo magnifique. The Judgement, qui le suivra, est radicalement différent, plongeant dans les rues de Manille dans les pas d’une jeune femme maltraitée par son époux. D'un point de vue affirmé de fiction, cette tranche de cinéma-vérité, pourtant, signée Raymund Ribay Gutierrez – avec Brillante Ma Mendoza comme producteur – suit les rouages policiers et judiciaires de l’affaire sur un temps aussi express que 15 petites minutes. Les replay possibles seront à conseiller une fois de plus.

Pour sa part, Court-circuit, le samedi 18 mai à une heure du matin, déroulera pour son numéro n° 938 un programme également royal, jusqu’à la diffusion de l’un de nos chouchous de l’année, La chanson de Tiphaine Raffier, dont on avait presque oublié qu’il avait commencé son beau parcours à la Quinzaine l’année dernière. Un entretien avec la réalisatrice précédera la diffusion, que l’on pourra relier à celui qu’elle nous avait accordé pour le numéro 124 de Bref, toujours disponible. Le magazine comprendra aussi le dernier moyen métrage du Grec Yorgos Zois, Third Kind (photo de bandeau), présenté en séance spéciale à la Semaine de la critique 2018, et l’excellent opus de la Polonaise Marta Pajek, Impossible Figures and Other Stories III (photo ci-contre), qui était pour sa part en lice en compétition courte officielle. Des interviews avec le cinéaste roumain Corneliu Porumboiu et avec Paolo Moretti, le nouveau délégué général de la Quinzaine, sont aussi notamment au menu. Là aussi, replay conseillés sur le site de la chaîne.

Outre Canal et Arte, France Télévisions est aussi sur le pont, avec deux livrées spéciales de Libre court, sur France 3, les 17 et 24 mai, invitant à voir et revoir des films des dernières éditions du grand événement. Tous les continents seront visités, de Selva de Sofia Quiros, à Léthé de Dea Kulumbegashvili (photo ci-dessous), en passant par Campo de viboras Champs de vipères de Cristèle Alves Meira et Damiana d’Andrés Ramirez Pulido, sans oublier Les enfants partent à l’aube de Manon Coubia, que nos abonnés peuvent aussi toujours apprécier en ligne, et Las cruces de Nicolas Boone, qui faisait partie de la sélection de la Quinzaine l’an dernier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le sommaire de l’émission du 24 mai d’Histoires courtes, sur France 2, enfin, ne nous était pas encore parvenu lors du bouclage de cet article, nous renvoyons donc à sa page Facebook pour en savoir plus.

Christophe Chauville

À lire aussi :
La sélection courte officielle 2019 du Festival de Cannes.
Les courts de la Semaine de la critique et de la Quinzaine des réalisateurs en 2019.