Revenir aux actus
DVD
26/02/2020

Le retour du garçon sauvage : la “Mandico Box 2” est parue

Après le succès de “Mandico in the Box” en 2017, la “scuderia” Malavida édite en combo DVD/Blu-ray la suite de la filmographie du plus iconoclaste des cinéastes français de l'époque, soit sa période 203-2017.

Aussi bizarre – un mot clé, décidément, pour tout ce qui le concerne – que cela puisse paraître, certains l'ont découvert avec son premier long métrage, Les garçons sauvages, distribué au début de 2018. Ce n'est pas le cas, bien sûr, des lecteurs de Bref, où Sébastien Ronceray avait dès 2011 consacré un dossier aux “jointures et disjonctions” des “cinémas imaginés” de cet auteur pas tout à fait comme les autres. Un cinéaste très actif sur les formats courts et à qui une carte blanche avait été confiée dans notre numéro 111 (mai 2014), intitulée “123 recommandations pour être un cinéaste incohérent (mais sincère)” et qui se voit du reste reprise, avec trois recommandations de plus – il y en a donc désormais 126 – dans un livret inclus dans cette élégante édition estampillée Malavida, en plus de textes de Pacôme Thiellement et Blutch.

Pour ce qui est des films, datant tous de l'intervalle 2013-2017, deux sections les rassemblent, les bien nommées “Hormona” et “Vanités”. Dans la première, les déjà classiques Notre dame des hormones et Y a-t-il une vierge encore vivante (photo de bandeau) – que nos abonnés ont déjà pu apprécier en ligne sur Brefcinema par le passé – et l'inoubliable Prehistoric Cabaret (photo ci-dessous), avec son voyage inédit à l'intérieur de… l'égérie du cinéaste, Elina Lowensöhn !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les opus correspondant à la seconde entrée sont un peu moins connus, quoique Souvenir d'un montreur de seins ou Depressive Cop aient assez largement circulé eux aussi. Mais Féminisme, rafale et politique, L'île aux robes et Petite fille timide relèvent davantage de la possible découverte. Le clip “Apprivoisé” de la tout aussi “hype” Calypso Valois complète la galette et nous voilà cette fois parés pour attendre de pied ferme le prochain opus du phénomène, Paradis sale, à nouveau produit par Emmanuel Chaumet et qui s'inscrira dans un registre de science-fiction déjà tutoyé par Ultra pulpe en 2018, mâtiné de western féministe (et qui est l'un des films les plus attendus de 2020 selon le numéro des Cahiers du cinéma du mois de janvier)…

Christophe Chauville



Mandico Box 2 : “Hormona” et “Vanités”, combo DVD/Blu-ray, Malavida, 23 euros.
Disponible depuis le 11 février 2020.

 

À lire aussi :

- Notre chronique de “Mandico in the Box, 1998-2012”, parue en décembre 2016

- Tous les films de Frank Beauvais en DVD chez Capricci

Photos : © Bertrand Mandico / Ecce films / Malavida.