Revenir aux actus
Festivals
28/08/2019

Silhouette, collection été 2019

Le festival Silhouette est de retour sous le ciel de Paris, avec pas moins de 9 soirées associant projections en plein air et concerts gratuits.

Coup d'envoi le vendredi 30 août au Parc de la Butte du Chapeau Rouge, dans le nord-est de la capitale, de la 18e édition du festival Silhouette, dont courts métrages et concerts sont toujours les deux préoccupations majeures, pour le plus grand plaisir des noctambules parisiens, d'autant que tout est gratuit, une fois encore.

Première séance de compétition – internationale – à 21 heures avec, pour débuter en fanfare, Le discours d'acceptation glorieux de Nicolas Chauvin, signé Benjamin Crotty. Beaucoup d'autres titres seront en lice, de tous formats et genres, dont Saint-Jacques Gay-Lussac de Louis Seguin (photo de bandeau),  Ici le chemin des ânes de Lou Rambert Weiss (une production de l'Ecal de Lausanne), L'heure de l'ours d'Agnès Patron, le multiprimé D'un château l'autre d'Emmanuel Marre, Les choses du dimanche de Thomas Petit, Invisivel heroi de Cristèle Alves Meira, le moyen métrage Topo y wera de Jean-Charles Hue ou encore l'inoxydable Ce magnifique gâteau ! de Marc James Roels et Emma de Swaef, toujours impressionnant à voir sur grand écran.

Des clips, des films hybrides, des documentaires et plusieurs séances jeune public (par tranche d'âge : à partir de 3, 6 et 9 ans) seront aussi au programme, pour un quasi-marathon qui s'achèvera, le samedi 7 septembre à 20h45, par la remise des prix de la part des différents jurys, celui des professionnels réunissant notamment Thierry Jousse, Isabelle Prim et Cosme Castro.

Citons également plusieurs tables rondes aux thématiques sortant pour une fois des sentiers battus : “Création d’un cinéma engagé”, “Représentations des masculinités au cinéma” et “Vers une création filmique zéro déchet ?”.

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Le festival Silhouette 2018.