Revenir aux actus
Festivals
16/06/2019

Le triomphe de Jérémy Clapin et de Bruno Collet à Annecy

C'est un grand cru du Festival d'Annecy qui s'est achevé ce samedi 15 juin, avec “J'ai perdu mon corps” de Jérémy Clapin et “Mémorable” de Bruno Collet en lauréats du Cristal, version long et court métrage.

La 43e édition du Festival du film d'animation d'Annecy restera potentiellement dans les annales et son tableau d'honneur en est le témoin (tous les détails ici), 20 prix officiels ayant été remis en clôture en plus d'une kyrielle de récompenses importantes, quoique annexes, les jours précédents (liste exhaustive ici). Comme l'a remarqué le directeur artistique du festival, Marcel Jean, les choix des jurys professionnels, scolaires ou du public se sont rejoints, ce qui est toujours bon signe pour les vainqueurs, l'unanimité étant finalement rare quand une telle variété d'œuvres est proposée.

À tout seigneur tout honneur, J'ai perdu mon corps, premier long métrage de Jérémy Clapin (photo de bandeau), a reçu le Cristal du long métrage et le Prix du public. Ayant commencé sa carrière à la Semaine de la critique, ce film produit par Xilam sortira dans les salles le 6 novembre prochain. Nous avions rencontré ce printemps son réalisateur pour un bonus vidéo de Skhizein (2008), ce court métrage déjà classique et toujours visible sur notre site, qui avait en son temps reçu le Prix du public sur les bords du lac...

Quant au Cristal du court métrage, c'est Bruno Collet qui l'a reçu pour son nouvel opus, le bouleversant Mémorable (photo ci-contre), qui aborde sur un ton personnel et singulier le motif grave de la maladie d'Alzheimer et prouve à nouveau, sous l'étendard de Vivement Lundi !, la maestria du réalisateur en matière de stop motion. Le film a lui aussi réalisé un doublé remarquable en séduisant également le public, qui lui a décerné son prix, et on peut même parler de triplé au lendemain de la remise du Prix du jury junior à cette œuvre que l'on pourra découvrir ou revoir dans le cadre d'une carte blanche à Brefcinema, le mercredi 3 juillet prochain, au Forum des images, à Paris. 

On pourra aussi y voir le dernier petit bijou signé Regina Pessoa, Tio Tomás : A contabilidade dos dias (photo ci-contre), qui rentre pour sa part de Haute-Savoie avec le Prix de la meilleure musique originale, en partenariat avec la Sacem, et le toujours très convoité Prix du jury.

Cette séance du 3 juillet déjà citée comprendra aussi Girl in the Hallway de Valerie Barnhart, récompensé du Prix Festivals Connexion de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Et puisqu'on en est à évoquer des personnalités suivies de près dans nos colonnes et sur notre site, on notera que Clémence Madeleine-Perdrillat, que l'on peut retrouver au sommaire de Bref n°124, a pour son coup d'essai dans l'animation réussi un vrai coup de maître, puisque La vie de château, coécrit et coréalisé avec Nathaniel H'Limi, lui vaut le “Prix du jury pour un spécial TV”, le film ayant été ainsi produit par Films Grand huit et Miyu Productions, mais il y a à parier que cela ne l'empêchera nullement de connaître une belle carrière en festivals.

On ne finira pas sans signaler que le Prix André-Martin a distingué cette année, du côté du court métrage français, Mon juke-box de Florentine Grellier (photo ci-contre), qui était récemment au programme de nos séances “Déjà demain”. C'est Flow d'Adriaan Lokman qui a gagné en ce qui concerne les courts étrangers. Enfin, le Prix de la Fipresci est revenu à Jean-Claude Rozec pour son nouveau court métrage, Têtard.

Vous en retrouverez sans doute certains, prochainement, sur Brefcinema... 

Christophe Chauville

À lire aussi :
Clémence Madeleine-Perdrillat, version fiction : Bal de nuit, actuellement en ligne sur Brefcinema.
La séance de Déjà demain du mois de juin 2019, avec Mon juke-box.