Revenir aux actus
Festivals
02/06/2019

“Le court en dit long”, vitrine du court métrage belge francophone

Le Court en dit long, organisé chaque année au Centre Wallonie-Bruxelles, au cœur de Paris, donne la température exacte de la production toujours dynamique chez nos proches voisins, avec toujours pas mal de copros.

Le Festival Le Court en dit long connaît sa 27e année d'existence en 2019 et se déroulera du 3 au 8 juin, à travers 6 séances compétitives, pour 32 œuvres courtes récentes présentées au total, tandis qu'une centaine avaient été proposées à la sélection. 

Fiction, animation et cinéma expérimental sont représentés dans le creuset de cette production toujours dynamique et diverse, les séances programmées étant toujours thématiques : “Des réalisatrices”, “Films d'école”, “Des couples“, “Trouver sa voie”, ‘en version originale” ou encore “Enfants non admis”. Certains des films sélectionnés sont déjà plus ou moins connus, comme D'un château l'autre d'Emmanuel Marre, Une sœur de Delphine Girard ou Ma planète de Valéry Carnoy ; d'autres le sont un peu moins, tels Air comprimé d'Antoine Giorgini (photo de bandeau) ou Famille de Catherine Cosme (photo ci-dessous), qui faisaient cependant tous deux partie de la compétition nationale du dernier Festival de Clermont-Ferrand ; et la plupart constitueront de véritables découvertes à coup sûr. Le récent sélectionné cannois Lucia en el limbo de Valentina Maurel, coproduction associant Belgique, France et Costa Rica, en fera partie.

 

 

 

 

 

 

 


Un jury de 5 professionnels décernera les 5 prix prévus – et le public le sien –, tandis que cette clôture, le samedi 8 au soir à partir de 19h, permettra aussi de voir en avant-première le documentaire de Méryl Fortunat-Rossi et Valéry Rosier – sur l'envers du Tour de France – La Grand messe. À signaler aussi des hommages à Raoul Servais – à l'occasion des 40 ans de la Palme d'or du court métrage remise à Cannes à Harpya – et à la société de production Ambiance, qui fête ses 20 ans d'existence, et, pour la première fois, un atelier professionnel de jeu pour la caméra à l'attention d'une dizaine de jeunes comédien(ne)s originaires de Wallonie.

Christophe Chauville

 

À lire aussi :
Une sœur de Delphine Girard (Belgique) au palmarès de Créteil 2019.
Ma planète de Valéry Carnoy, prix du public au Festival d'Aubagne.