Revenir aux actus
Festivals
21/06/2020

Rejoindre les “Rivages” du lac d'Annecy, même à distance…

“Rivages” de Sophie Racine, sélectionné en sélection officielle au Festival d’Annecy, a remporté le Prix André-Martin du meilleur court métrage français. Et Theodore Ushev est un autre des grands vainqueurs de cette année très spéciale.

Les différents prix spéciaux du Festival d'Annecy 2020, qui se déroule en ligne, ont été remis ce vendredi 19. Le Prix André-Martin est revenu au déjà multiprimé J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin pour le long métrage et à Rivages de Sophie Racine, ancienne étudiante de La Cambre, du côté du court métrage. Produit par la société Am stram gram, Rivages (visuel de bandeau) répond à ce que promet son titre et se concentre sur les paysages d'une île des côtes bretonnes, avec une partition signée Yan Volsy. 

Autre récompense convoitée du côté des courts métrages, le Prix Fipresci a été remis à Physique de la tristesse de Theodore Ushev, production de l'ONF désormais bien connue (visuel ci-dessous). Le Prix Festivals Connexion est quant à lui allé à un film achevé récemment et dont la réputation s'est vite établie : Empty Spaces, de Geoffroy de Crécy, qui prend effectivement une tonalité particulière au vu de ce que nous avons vécu ce printemps.

Le palmarès officiel ayant rapidement suivi cette première salve de distinctions, Theodore Ushev a pu garnir encore un peu plus sa riche vitrine à trophées, son film récoltant le Cristal du court métrage, succédant à Mémorable de Bruno Collet, le lauréat l'année dernière. Un autre grand nom est accolé au Prix du jury, à savoir Alberto Vázquez, avec son nouveau film, Homeless Home, coproduction entre France et Espagne. Des mentions ont été enfin accordées par le jury à Genius loci d'Adrien Mérigeau (France) et Freeze Frame de Soetkin Verstegen (Belgique).

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Rencontre avec Mickaël Marin, directeur du CITIA.

- Genius loci primé au Festival de Berlin 2020.