Revenir aux films

Un volcan J-67

Lisa Wisznia

  • 2019 , 11 minutes
  • Fiction
  • Production : Lisa Wisznia
  • Interprétation :
    • Lisa Wisznia
    • Sylvain Dieuaide
  • Courts d'aujourd'hui
  • Musique originale
  • Spécial comédie
  • C'est la Saint-Valentin !
  • Comédies
  • Nouvelles générations
  • Musique originale

// Synopsis

Clara devait passer la nuit avec Simon, mais il lui fait faux bond. Alors, elle décide de se rendre chez lui sans lui laisser le choix.

// Biographie

Lisa Wisznia

Lisa Wisznia réalise son premier court métrage dans le cadre d’un baccalauréat option cinéma, avant de poursuivre des études de théâtre qui la forme au métier de comédienne. C’est notamment avec Robert Castle qu’elle apprend le jeu et les méthodes de l’Actor’s Studio, qui lui permettront par la suite de travailler sous la direction de Thomas Blanchard dans son court métrage Les nouvelles folies françaises (2016), avant de tenir un petit rôle dans Amanda de Mikhaël Hers (2018).

Elle créé avec François Villevieille le groupe de musique pop Éléphant, auquel elle prêtera sa voix et dont elle réalisera tous les clips. De 2010 à 2016, le groupe tourne en France et à l’étranger, signant deux albums avant de se séparer.

Au théâtre, la comédienne joue en février 2017, le rôle féminin dans une version mise en scène par Urszula Mikos du Roméo et Juliette de Shakespeare.

En 2018, Lisa Wisznia réalise Un volcan, un premier court métrage autoproduit qui sera sélectionné au Festival du film court en plein air de Grenoble l’année suivante.

Elle développe actuellement son deuxième court métrage.


// La critique

Créative et pluridisciplinaire, Lisa Wisznia joue, écrit, filme, chante et met en scène. C’est d’abord son duo musical Éléphant, mené avec François Villevieille de 2009 à 2017, qui l’a fait connaître, avant qu’elle soit remarquée comme actrice, notamment dans le moyen métrage de Thomas Blanchard Les nouvelles folies françaises et sur scène, à travers le spectacle Sexpowerment, le sexe libère la femme et l’homme, qu’elle a cocréé avec Camille Emmanuelle et Claire Assali. La voici cette fois aux commandes d’un court. Scénariste-réalisatrice-interprète d’une plongée de onze minutes au cœur du désir féminin. C’est l’été, c’est le soir, et Clara veut faire l’amour. Et avec Simon, qu’elle connaît peu mais avec qui elle a déjà couché. De la détermination comme moteur dramatique. Entre journal intime et fantaisie, la chronique est simple.

Le corps comme cheville de la création. L’auteure revendique, comme dans sa pièce précitée, et dans l’incarnation de Géraldine, la donzelle du court de Thomas Blanchard, une sexualité assumée et affirmée. Cette dernière élaborait son gagne-pain dans des sex-cam et des films X. Ici, Clara décide et agit. Elle provoque les situations et amène la confrontation, jusqu’à interroger le désir masculin, ses hésitations, ses revirements. Tout exulte, tel le volcan du titre. L’envie, les mots, les larmes. Le langage amoureux est dynamité. C’est le marivaudage à l’ère du 2.0. Mais avec toujours une fraîcheur de l’échange, de la coprésence de deux corps dans l’espace, ici d’un appartement. Il y a de la vitalité dans la construction des dialogues et dans la rythmique du jeu. Un sens du verbe dans la tradition très française, mais avec une visée concrète, même si elle est tenue en échec.

Avec son air mutin et son regard vert limpide, Lisa Wisznia nourrit son film d’une légèreté mélancolique, mais jamais amorphe. Sylvain Dieuaide – également réalisateur de plusieurs courts métrages – joue l’ours trentenaire renfrogné et titillé dans sa quiétude. Comme dans les comédies de George Cukor, de Michel Deville, de Jean-Paul Rappeneau ou de Philippe de Broca, la femme bouscule. L’inattendu vient du féminin. Un souffle revigorant et sans prétention, à l’image de cette production modeste, que l’apprentie-cinéaste conclue d’un final enlevé, piquant, nature : “T’es bizarre !... Pourquoi tu te colles à la porte comme ça ?... Tu bandes ?” Et l’homme, à demi-caché, de la refermer.
Elle est libre, Clara. Comme le vent. Et ses aventures distillent un vrai charme, bienvenu au cœur de l’hiver.

Olivier Pélisson

Réalisation, scénario et production : Lisa Wisznia. Image : Adrien Benoliel. Montage : Simon Birman.
Son : Hugo Deguillard et Nicolas Lagarenne. Musique originale : François Villevieille. 
Interprétation : Lisa Wisznia et Sylvain Dieuaide.

// A voir aussi...