Revenir aux actus
Télé
26/01/2019

“Atlantis, 2003” sur Arte

Ce samedi 26 janvier, après “Court-circuit”, la case moyen métrage propose un film de la Famu, la fameuse école de cinéma de Prague, à ne pas rater.

Récompensé du Prix Arte, justement, au festival Premiers plans d'Angers en 2018, Atlantis, 2003 de Michal Blaško est un film d'école de toute évidence très abouti, permettant à sa structure narrative de s'épaissir sans qu'on puisse savoir où le voyage nous emmènera. Le trajet, puisqu'il est question de road movie, est celui d'une jeune homme et d'une jeune fille, Martin et Desinija, qui sont partis d'Ukraine et entreprennent de rejoindre clandestinement l'Europe de l'Ouest, tandis que la Slovaquie n'est pas encore entrée dans l'espace Schengen – nous sommes en 2003, le passage en Allemagne est donc encore illégal.

L'espoir mène le couple, on pense sans cesse à l'“après”, à ces retrouvailles avec une tante déjà installée là-bas en “terre promise”, ce qui n'empêche pas de goûter aux bons moments de ce trajet en forme de sas au cœur d'une vie en passe de changer radicalement. Sauf si... Sauf si un cauchemar est potentiellement tapi dans les méandres de cette zone poreuse où évoluent des individus peu recommandables, avec qui il vaut mieux éviter d'avoir à faire. Le contraste des tonalités successives contrastées donne son tempo à ce film de 30 minutes, passé également par la Cinéfondation du Festival de Cannes et qu'on n'oublie pas après l'avoir vu. Rendez-vous sur Arte, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 janvier à 1h15 (puis en replay en ligne) pour le constater.

Christophe Chauville