Revenir aux actus
Nos soirées
10/10/2019

Les 30 ans de “Bref” à Paris Courts devant

Le Festival Paris Courts devant nous a conviés à une séance de célébration de nos 30 ans. Celle-ci s'orientera vers le passage du court au long – comme cette édition de la manifestation en général – et sera entièrement dédiée aux réalisatrices.

Bref continue de fêter ses trois décennies d'existence tout au long de cette année 2019, à la fois en ligne et dans des festivals. Les organisateurs du Festival Paris Courts devant, qui se déroulera du 6 au 10 novembre au Cinéma Les 7 Batignolles, nous ont donc fait l'honneur d'une séance précédant immédiatement la soirée de clôture, donc le dimanche 10 novembre à 18h.

Comme la manifestation s'est orientée pour son retour après un an d'interrutption vers le passage au long métrage, avec plusieurs avant-premières et des tables rondes ou discussions prévues, nous avons choisi de présenter quatre courts métrages qui furent en leur temps importants pour notre revue – et qui le demeurent, du reste ! – et qui sont tous liés à l'actualités des longs métrages de cette fin d'année ou du début de la suivante. 

 

 

 

 

 

 

La séance s'ouvira avec Atlantiques de Mati Diop (15 minutes, 2009), qui a directement inspiré son premier long métrage, Atlantique (sans s, cette fois !), sorti en ce début octobre après avoir reçu le Grand prix du dernier Festival de Cannes. On verra ensuite Kitchen d’Alice Winocour (14 minutes, 2005, photo ci-dessus à gauche), dont l'ambitieux dernier film, Proxima, qui sortira fin novembre et qui est déjà un troisième long pour sa réalisatrice, a été récemment récompensé au Festival de San Sebastian. Suivra, en la présence de Jessica Palud, Marlon (20 minutes, 2017, photo ci-dessus à droite), tandis que Revenir, libre adaptation d'un roman de Serge Joncour, sera en salles à partir du 29 janvier 2020. On peut y voir notamment cet excellent comédien qu'est Jonathan Couzinié, qui sera présent lors de la séance et que l'on retrouvera aussi dans Ton cœur au hasard, d’Aude Léa Rapin (39 minutes, 2015). Les héros ne meurent jamais, sélectionné à la Semaine de la critique 2019 et qui réunit à nouveau l'acteur et la cinéaste (aux côtés d'Adèle Haenel également), devrait sortir lui aussi au début de 2020.

Christophe Chauville

À voir :

- Atlantiques, de Mati Diop, actuellement en ligne sur Brefcinema.

À lire aussi :

- Les 30 ans de Bref également fêtés sur le Festival de Nice 2019.