Revenir aux actus
News
17/06/2020

Parmi les lauréats des Prix SACD 2020

La traditionnelle fête des prix qui se tient chaque année à la SACD n’a pu être organisée cette année en raison de la crise sanitaire, mais il y a bien eu des gagnants…

Sans entrer dans le détail des distinctions attribuées par la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (à retrouver ici), on se satisfait que le Prix cinéma soit allé à François Ozon, cet éternel oublié des César et du Festival de Cannes, qui a signé en 2019 l'un de ses plus beaux films, Grâce à Dieu, en attendant la sortie prochaine d'Été 85 (le 14 juillet très exactement). Le Prix Nouveau talent cinéma est pour sa part revenu à Judith Davis, comédienne à l'origine et dont le premier long métrage en tant que réalisatrice, Tout ce qu'il me reste de la Révolution (photo ci-dessous), avait connu un beau succès d'estime à sa sortie en février 2019, faisant suite à un court métrage très proche dans le sujet comme dans l'approche : Un grand soir (2015). Signalons aussi que le toujours convoité Prix Suzanne-Bianchetti, qui “récompense une jeune comédienne débutant une carrière cinématographique prometteuse” est allée à Mama Sané, qui tient le rôle féminin principal d'Atlantique de Mati Diop.

Du côté de l'animation, Florence Miailhe – dont on attend le premier long métrage, La traversée, pour 2021 – a été distinguée du trophée principal, tandis que celui du “nouveau talent" est allé à la plus que prometteuse Charlie Belin, qui a signé Le coin (visuel de bandeau), dans la série “En sortant de l'école” dédiée à Guillaume Apollinaire, et Blanquette, que les abonnés de Brefcinema ont déjà pu apprécier. 

Le Prix de la création numérique est revenu au collectif Les Parasites, mis à l'honneur lors de la dernière Fête du court métrage et composé de Jérémy Bernard, Guillaume Desjardins et Bastien Ughetto. Notons aussi la présence au palmarès d'Édouard Deluc et de Chloé Larouchi, aux côtés de Laura Piani parmi les “nouveaux talents télévision”. On se souvient évidemment du court métrage Donde esta Kim Basinger ? de Deluc, tandis que Chloé Larouchi a notamment coréalisé avec Elsa Blayau Notre Faust, d'après une nouvelle de Boris Vian. Un film qu'il est actuellement possible de découvrir sur notre plateforme.

Les Médailles Beaumarchais, qui “honorent les personnalités qui ont œuvré pour les auteurs et pour la création” comptent parmi leus récipendiaires de l'année, Annick Teninge et Laurent Pouvaret, bravo à eux aussi. 

Christophe Chauville

À voir aussi :

- X2000 de François Ozon, visible jusqu'au 1er juillet sur Brefcinema.

À lire aussi :

- Conte de quartier, de Florence Miailhe, présenté au sein d'une séance Bref en ligne sur La 25e Heure.

- Atlantique : Mati Diop du court au long.