Revenir aux actus
News
17/01/2019

Le cinéma de Jacques Colombat

Une journée d'études est organisée à la Cinémathèque française ce vendredi 18 janvier autour de Jacques Colombat et de ses films. Tables rondes et projections sont au programme, l'entrée est libre.

C'est dans le cadre de ses séances de “Fenêtre sur les collections” que la vénérable institution convie à redécouvrir, en partenariat avec NEF animation et avec le festival Image par image, l'œuvre de Jacques Colombat, cinéaste d'animation ayant débuté aux côtés de Paul Grimault, signant en 1961 Marcel, ta mère t'appelle, un film de 8 minutes qu'on pourra voir en salle Jean-Epstein à 18h, ainsi que deux autres de ses films, La tartelette (1967) et La montagne qui acccouche (1972). L'épouvantail, réalisé par Grimault en 1943, et la fameuse “Cendrillon” en version Tex Avery, les accompagneront entre autres au fil de cette carte blanche initulée “Le cinéma des copains”, dont un second programme réunira, à 20h30,Calaveras, réalisé par Colombat en 1969, Les dents du tigre de René Laloux, Les oiseaux sont des cons de Chaval ou le plus récent Vibrato de Sébastien Laudenbach, etc.

Auparavant, toute une journée d'études se sera déroulée, à partir de 10h du matin (programme détaillé ici), en présence du réalisateur de Robinson et Cie (photo de bandeau), long métrage primé à Annecy, à la faveur d'interventions de l'historien du cinéma Jean-Pierre Pagliero, du spécialiste de cinéma d'animation Pascal Vimenet et de notre collaborateur Sébastien Ronceray, en plus d'une table ronde, modérée par Jacques Kermabon, autour du travail avec Jacques Colombat, et d'un entretien, mené par Xavier Kawa-Topor, de l'artiste lui-même. De multiples raisons de passer son vendredi à Bercy, donc, d'autant que l'entrée est gratuite (dans la limite des places disponibles)...

Christophe Chauville