Revenir aux actus
News
15/02/2019

L’animation dans tous ses états, collection 2019

La Cinémathèque française a confié une nouvelle fois une fenêtre de programmation à Francis Gavelle, grand spécialiste de l’animation et coordinateur du Prix André-Martin au Festival d’Annecy. Ce sera le lundi 18 février à 21h.

Pour sa troisième année de présence au sein du cycle permanent “Aujourd’hui le cinéma”, le panorama proposé se veut “subjectif et réjouissant” pour retracer au plus près une année écoulée de courts métrages d’animation et son instigateur, Francis Gavelle, a choisi d’encadrer son florilège français de deux œuvres “en ligne claire” signées de la jeune cinéaste polonaise Marta Pajek, qui ont beaucoup circulé dans les festivals internationaux : Impossible Figures and Others Stories II eIII (visuel ci-contre), qui se sont succédés en 2017 et 2018.

Entre temps, on verra sept autres films courts pour autant de propositions d’auteurs de ce secteur si dynamique et créatif, depuis les sublimes oscillations de l’écran d’épingles d’Étreintes de Justine Vuylsketer (l’un des Talents de la Fête du court métrage 2019, lire par ailleurs, ici) à la symphonie d’images hybrides travaillée par Vergine Keaton dans son fascinant Tigre de Tasmanie (visuel de bandeau), à la bande-son également remarquable.

Difficile de ne pas citer aussi Raymonde ou l’évasion verticale, de Sarah Van den Boom – récompensé récemment par le Prix France Télévisions du court métrage (article à lire ici) et qui sera finaliste aux César le 22 février– et La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel, que l’on retrouvera au sommaire du prochain numéro de Bref, version papier, à paraître début mars. Moins connu quoique présenté à la Berlinale en 2018, L’après-midi de Clémence de Lénaïg Le Moigne, est à savourer pour la douceur de ses papiers dessinés et découpés, contrastant avec la dureté du propos, à savoir la cruauté des enfants et la souffrance de ceux qui en sont victimes, à l’insu des adultes. Un motif universel, donc...

Christophe Chauville

Le lundi 18 février à 21h à la Cinémathèque française, salle Jean-Epstein, 51 rue de Bercy, 75012 Paris.
Détails du programme ici.