Revenir aux actus
News
04/05/2020

La crème de la crème de KuB !

On voulait reparler de KuB depuis longtemps et la mise en ligne de sa part d'une playlist de 40 œuvres liées à la Bretagne en donne la bonne occasion.

Créé en 2014, KuB (pour “KulturBretagne” très exactement) est lié à l’association Breizh Creative et se veut comme un média en ligne ayant pour but de mettre en avant des œuvres visuelles et sonores (documentaires ou fictions, créations sonores, galeries picturales et photographiques) augmentées de textes les mettant au mieux en perspective.  

Ces contenus sont accessibles gratuitement en ligne, regroupant formats vidéo, actions et activités proposées à travers toute la Région (théâtre, expositions…). La plateforme est mise à jour chaque semaine et permet même aux internautes de proposer des prolongements éditoriaux et autres commentaires.


Les œuvres vives, documentaire de Bertrand Latouche (2017).

KuB propose ainsi un service public de mise à disposition gratuite et durable (au minimum un an de disponibilité) et incarne l’ambition d’une Région en particulier dans les domaines de la culture et des nouveaux médias. Elle fait par conséquent cohabiter la danse contemporaine et le fest noz, la BD et la poésie, le rock et la photographie, en affichant l’ambition d’exposer des œuvres singulières, peu ou pas visibles sur les écrans traditionnels. En accueillant la diversité de l’offre culturelle en Bretagne, notamment les talents émergents, il se fait lieu de convergence pour tous les publics. 

À l’image de Brefcinema, KuB se revendique de la mouvance du slow media, et s’adresse finalement à tous ceux qui veulent prendre le temps… Avec l'arrivée prochaine du fameux déconfinement, ses instigateurs a sélectionné 40 œuvres liées à la Bretagne et les a rassemblées dans une playlist spéciale, soit 40 documentaires d'auteur, films d'animation, fictions, clips, séries potcasts et reportages choisis “pour leur humanité, leur humour, leur intelligence et leur finesse” (sic).

On citera entre autres une intégrale du presque oscarisé Bruno Collet, le vibrant Rosalie s'en va de Sonia Larue (photo de bandeau), avec la renversante Julie Henry (mais qu'est-elle devenue depuis ce film de 2007 ?), l'animation “confinée” Colocataires de Delphine Priet-Mahéo, les très beaux Nue de Catherine Bernstein et Mer d'Olivier Broudeur, sans oublier tous les films du regretté Gaël Naizet, parti beaucoup trop tôt (photo ci-dessus : Quidam, avec Mathias Mlekuz, 2010). Il y a vraiment du talent à l'Ouest, que ce soit au sein de la mouvance de Paris-Brest Productions jusqu'à celle, côté rennais, de Vivement lundi ! Entre beaucoup d'autres ; on en reparlera d'ailleurs prochainement…

Axel Vaussourd et Christophe Chauville

À voir :

- Un entretien vidéo avec Bruno Collet autour de Mémorable.

À lire aussi :

- De multiples propositions de diffusion en ligne pendant le confinement.

- Un hommage à Gaël Naizet.