Revenir aux actus
News
29/01/2019

Gabriel Harel distingué par les critiques

“La nuit des sacs plastiques” a été élu meilleur court métrage français lors de l'annuelle remise de prix du Syndicat français de la critique de cinéma.

Le SFCC décernait ce lundi 29 janvier, lors d'une soirée spéciale à la Cinémathèque française, ses différentes récompenses concernant le paysage cinématographique 2018 (la liste complète est à télécharger ici). Tous les adhérents du Syndicat votant pour les meilleurs films français et étrangers, c'est Mektoub my love : canto uno d'Abdellatif Kechiche qui l'emporte pour les premiers (ce qui rattrape en partie son oubli quasi-total des nominations pour les prochains Césars, hormis celle, unique, pour Ophélie Bau comme espoir féminin), tandis que Phantom Thread de Paul Thomas Anderson est l'autre grand vainqueur.

Du côté des courts métrages, un jury de cinq membres – et experts – a choisi La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel (photo de bandeau), découvert à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes l'an dernier et qui poursuit une faste carrière depuis. Il en sera question, via une critique et un entretien, dans le prochain numéro de notre revue, Bref n°124, à paraître début mars. Le film rejoint de prestigieux aînés, depuis la création du prix en 1973.

Pour le meilleur premier film, plus justement le premier long, Jusqu'à la garde de Xavier Legrand, côté production française, et Girl de Lukas Dhont, pour l'étranger, ont été distingués. On signalera également, dans la catégorie des œuvres audiovisuelle, le Prix de la meilleure fiction française remis au long métrage d'animation Un homme est mort d'Olivier Cossu, tandis que Thomas Lilti s'est vu mis à l'honneur avec sa série Hippocrate et que le coffret “prestige” DVD/Blu ray  de l'intégrale Jean Vigo chez Gaumont a été légitimement plébiscité.

Christophe Chauville