Revenir aux actus
News
10/09/2019

Cinémathèque du documentaire : le sport roi à la BPI

On s'apprête à se mettre déjà en mode “J.O.” à Paris, grâce à un grand cycle proposé à la BPI du 12 septembre au 20 décembre, autour de la thématique de “Filmer le sport”.

“Plus vite, plus haut, plus fort” : la célèbre maxime de Pierre de Coubertin n'est pas loin et le sceau de l'olympisme marquera en effet cette grande rétrospective automnale présentée à la BPI, à Paris, par la Cinémathèque du documentaire. Brefcinema en est partenaire, de très nombreuses œuvres courtes figurant dans le pléthorique corpus filmique qui sera mis en valeur.

Le curseur se place toujours sur le cinéma, non sur l'audiovisuel, et les auteurs se pressent au fil de la programmation, avec des films signés Arthur Penn, Claude Jutra, Claude Lelouch, Corneliu Porumboiu, Delphine Gleize, Denys Arcand, Douglas Gordon, Gil de Kermadec, Jacques Tati, John Schlesinger, Jørgen Leth, Kon Ichikawa, Leni Riefenstahl, Louis Malle, Michel Brault, Milos Forman, William Klein et beaucoup d'autres (notamment nombre de cinéastes canadiens dans le cadre d'une fenêtre spéciale aménagée au sein de programmation – voir Parfaites de Jérémie Battaglia, 2016, photo ci-dessous). De quoi vraiment attirer le regard, en tout cas, sur “ce que la télévision oublie souvent derrière les palmarès et les figures les plus reconnues”.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ouverture, l'Écossais Findlay Pretsell présentera son Time Trial (2017, photo ci-dessous), sur son compatriote cycliste David Millar, et il y en aura pour tous les goûts sportifs jusqu'à la veille de Noël : du ski, du rugby, du basket, du tennis, de l'escrime, de la boxe ou, sans surprise, du foot, mais aussi de la pelote basque, du ping-pong ou du catch (à travers Bim bam boom, las luchas morenas de Marie Losier, déjà programmé sur notre plateforme).

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le motif des Jeux olympiques en particulier, Les Dieux du stade, célébrissime entreprise menée par Leni Riefenstahl sur les Jeux de Berlin en 1936, sera présenté en deux volets d'une version intégrale récemment restaurée. Et on ne ratera pas, a priori, le programme intitulé “Crazy Football”, qui explore l'univers des supporters et fans de ballon rond, incluant le Forza Bastia 78 de Jacques Tati, réalisé lorsque le club insulaire s'était hissé jusqu'à la finale de la Coupe de l'UEFA (son sous-tire est “l'île en fête”). Les nostalgiques (re)verront aussi The French, long métrage de William Klein sur l'édition 1981 du tournoi de Roland-Garros, avec Borg, McEnroe, Noah et beaucoup autres. Après quoi on pourra se mettre tranquillement en condition en vue de Paris 2024...

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Autour de Beau joueur de Delphine Gleize.