Revenir aux actus
News
17/06/2019

C'est l'heure des Nuits en or !

À la veille de l'été, l'Académie des César invite chaque année à ses Nuits en or, une opération exceptionnelle permettant de voir en salle durant trois jours, gratuitement et en présence de très nombreux jeunes réalisateurs, plus de 35 œuvres courtes venues du monde entier.

Comme chaque année, l’Académie des César fait de la France le centre de la planète cinéma en invitant à découvrir, à travers ses Nuits en or, les meilleurs courts métrages mondiaux de l’année à travers un programme exceptionnel de 35 films primés par les Académies de cinéma du monde entier : les Oscar et les César, bien entendu, mais aussi les Bafta, Goya, David di Donatello, Magritte, Ariel, Iris, Lola, Amanda, Sophia ou autres Robert...

Un programme court en forme de florilège a tout d'abord circulé à travers la France entre le 30 mai et le 7 juin, après quoi le programme long proposant l'intégralité de la proposition sera visible à Paris (les 18, 19 et 20 juin à l'UGC Odéon, détails des séances ici) et dans 20 autres villes à l'échelle internationale.


À Paris, les projections seront suivies de rencontres avec les réalisateurs et l'entrée sera libre et gratuite (dans la limite des places disponibles). Parmi les films courts à voir, citons l'oscarisé Skin de Guy Nattiv (États-Unis), All Inclusive de Corina Schwingruber Ilić (Suisse, photo de bandeau), Les petites mains de Rémi Allier (France) et Cadoul de crăciun de Bogdan Mureșanu (soit “Cadeau de Noël” en VF, photo ci-dessous à gauche), qui a reçu en outre le Grand prix international du dernier Festival de Clermont-Ferrand, ainsi que plusieurs films ayant déjà été montrés en ligne sur Brefcinema depuis un an et demi : Vilaine fille d'Ayce Kartal (France), Wave de Ben Cleary et TJ O'Grady-Peyton (Irlande) ou encore Tikitat-a-Soulima d'Ayoub Layoussifi (Maroc). Certains y sont même encore visibles actuellement, comme Mauvais lapin de Carlos Conceiçao (Portugal).

 

 

 

 

 

 


Trois autres de ces petites pépites toutes distinguées dans leur pays d'origine, Fauve de Jérémy Comte (Canada, photo ci-dessous), Icare de Nicolas Boucart (France/Belgique, photo ci-dessus à droite) et Cerdita de Carlota Pereda (Espagne), seront visibles en ligne sur Brefcinema, qui est partenaire de l'événement, dès ce mercredi 19 juin et ce, pour une durée de six mois.

Christophe Chauville

 

 

 

 

 

 

 

 

À lire aussi :
L'Oscar du meilleur court métrage de fiction 2019 remis à Skin de Guy Nattiv.
Cerdita reçoit le Goya du meilleur court métrage de fiction 2019 à Madrid.