Revenir aux actus
Festivals
18/06/2019

Très courts et primés !

Le palmarès de la 21e édition du Très Court International Film Festival a été dévoilé dimanche dernier en présence du président de son jury 2019, Michel Hazanavicius.

Six récompenses ont été décernées à l'issue de ce 21e festival, en premier lieu le Grand prix, distinguant Kvist, signé de The Sporadic Film Collective (Norvège), une mention spéciale du jury étant en outre attribuée à Nursery Rhymes, de Tom Noakes (Australie).

L'excellent Enough, d'Anna Mantzaris du Royal College of Arts (Royaume-Uni) a reçu le Prix de l'animation et partagé le Prix Canal+ avec le bien drôle Broccoli d'Iván Sáinz-Pardo (Allemagne), petit état des lieux d'une époque ultra connectée et orwélienne.

Tous deux seront à guetter lors de prochaines diffusions sur la chaîne, mais sont aussi en accès libre sur internet et par conséquent “partageables” ici-même. Et pour revenir à Enough (photo de bandeau), il évoque les poupées duveteuses d'Emma de Swaef et de Marc James Roels pour ses personnages et le cinéma de Roy Andersson pour son humour noir et son cadrage ironique de décors aux couleurs grises. 

Pour le reste du tableau d'honneur de cette année, on notera que le Prix de l'originalité est revenu à l'assez habile Retiro de Miguel Dianda (Argentine), histoire d'une brève rencontre impromptue dans une gare routière, tandis que le Prix “Paroles de femmes” consacre un film d'animation de quelques secondes seulement, mais qui s'impose tout en efficacité : Nie Masz Dystansu, de Karina Paciorkowska (Pologne).

Christophe Chauville

À lire aussi :
La présentation du 21e Très Court International Film Festival.
Après le Très Court International Film Festival 2018.