Revenir aux actus
Festivals
04/02/2019

Travelling a 30 ans

Tout le monde ne sera pas à Clermont-Ferrand cette semaine... Il y a aussi un autre festival de première importance au programme : Travelling, à Rennes. Et c'est le 30e du nom.

Le festival Travelling, toujours piloté par l’association Clair obscur, ouvre cette année ses portes du 5 au 12 février, fêtant pour l'occasion son trentième anniversaire. Pour l'occasion, il met en avant la thématique des “villes-monde”, emblématique du XXIe siècle, à travers une kyrielle de films de toutes origines et époques.

Après une ouverture placée sous le signe du Chungking Express de Wong Kar-wai – qui laissera immanquablement dans la tête les notes du “California Dreamin'” des Mamas and Papas –, deux compétitions de courts métrages se profileront. L'une est traditionnellement tournée vers les juniors, avec un jury de sept jeunes cinéphiles, encadrés par un “parrain” de choix, le réalisateur Pierre-Luc Granjon.

Une compétition spéciale “petits” et une autre pour les plus grands réuniront 14 films courts de fiction et, surtout, d'animation riches de couleurs et sans doute d'enseignements multiples (visuel ci-contre : Une petite lumière du Russe Vladislav Bayramgulov).

En section Urba[Ciné], la sélection sera de très haut vol, avec La chanson de Tiphaine Raffier, Las cruces de Nicolas Boone, Entre sombras d'Alice Guimarães et Mónica Santos, ainsi que le dernier film de Wissam Charaf, Souvenir inoubliable d’un ami, ou encore Venerman, de Tatiana Vialle et Swann Arlaud.

D’autres films courts seront à voir, notamment au sein de la section “Les courts à l’ouest”, qui présente des films produits en Région (par exemple Tigre de Delphine Deloget – photo ci-contre – ou Sacré cœur d'Antoine Camard), alors que plusieurs rencontres professionnelles sont prévues. Et des concerts participeront à la dimension toujours festive du rendez-vous breton, les nuits rennaises ayant une réputation à défendre.

Christophe Chauville