Revenir aux actus
Festivals
06/06/2020

Qui décrochera le Prix André-Martin 2020 ?

Le Prix André-Martin 2020 sera remis le vendredi 19 juin, non pas sur place à Annecy comme à l'ordinaire, mais de manière virtuelle, en même temps que les autres “prix spéciaux” du Festival.

Qui succédera à Mon juke-box, de Florentine Grelier (visuel de bandeau), récompensé en 2019 du Prix André-Martin et toujours visible actuellement sur Brefcinema ? Initiée en 2015 par notre confrère Francis Gavelle, la distinction est désormais prisée et concerne d'office, côté courts, les films français d'animation sélectionnés en compétition officielle à Annecy, mais aussi d'autres présélectionnés ayant marqué d'une manière ou d'une autre la vie du secteur durant les mois qui ont précédé.

Ainsi, cette année, ils seront huit en ce qui touche à la compétition savoyarde, à savoir les tout frais Boriya de Sung-ah Min (Marmitafilms), Empty Places de Geoffroy de Crécy (Autour de Minuit, visuel ci-dessous), Friend of a Friend de Zachary Zezima (Sacrebleu Productions), le “hit” du moment Genius Loci d’Adrien Mérigeau (Kazak Productions), Homeless Home de l'Espagnol Alberto Vazquez (Autour de Minuit), Nature d’Isis Leterrier (Tant Mieux Prod), Purpleboy d’Alexandre Siqueira (Rainbox Productions, Bando À Parte, Ambiances Asbl, Luna Blue Film) et Rivages de Sophie Racine (Am Stram Gram).

Ces titres sont en lice aux côtés de douze autres, qui sont, dans l'ordre alphabétique toujours : Chloé Van Herzeele de Clémence Bouchereau et Anne-Sophie Girault, Folie douce, folie dure de Marine Laclotte, Jean de Marion Auvin, Montagne de Louise Cailliez, Moutons, loup et tasse de thé... de Marion Lacourt (soit le dernier lauréat du Prix Émile-Reynaud), Normal de Julie Caty, Précieux de Paul Mas, Les Songes de Lhomme de Florent Morin, Sororelle de Frédéric Even et Louise Mercadier, Souvenir souvenir de Bastien Dubois, La tête dans les orties de Paul Cabon (visuel ci-dessous) et Traces d'Hugo Frassetto et Sophie Tavert Macian, également réalisatrice de la fiction Mad, déjà appréciée sur Brefcinema.

Rappelons enfin que le critère d'éligibilité pour les longs métrages est une sortie dans les salles durant l'année précédente, donc en 2019 pour cette fois, ce qui remet face à face, entre autres, les productions d'auteur les plus en vue sur la période : La fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattoti, Funan de Denis Do, Les hirondelles de Kaboul d’Éléa Gobbé-Mévellec et Zabou Breitman, le (doublement) césarisé J'ai perdu mon corps de Jérémy Clapin, Le voyage du prince du duo Jean-François Laguionie/Xavier Picard et Wardi de Mats Grorud.

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Annecy parmi les festivals se déclinant en virtuel en 2020.

- J'ai perdu mon corps : Jérémy Clapin du court au long.