Revenir aux actus
Festivals
15/09/2019

Pif PIAFF pouf : festin d'animation en vue !

12e édition pour le Paris International Animation Film Festival du 17 au 23 septembre. Et tout est, une fois encore, gratuit...

Le Théâtre de Ménilmontant, qui l'accueillait jusqu'alors, a fermé et le PIAFF migre cette année vers l’Auditorium du Pavillon Carré de Baudoin (et le Cinéma CGR des Lilas pour l'ouverture), en se resserrant prioritairement vers ses compétitions, plutôt copieuses. Ainsi la “compte pro du sélectionneur”, à savoir Alexis Hunot, directeur artistique de la manifestation créée en 2008 par Sylvie Dimet, comptera 3 programmes. Quelques titres, pêle-mêle, en son sein : Mon juke-box de Florentine Grelier, Portrait de Suzanne d'Izabela Plucinska, Sororelle de Frédéric Even et Louise Mercadier, Symbiosis de Nadja Andrasev, Sous la canopée de Bastien Dupriez ou encore des habitués des sélections de festivals tels que L’heure de l’ours d'Agnès Patron 
ou Je sors acheter des cigarettes d'Osman Cerfon.

C'est du reste l'un des atouts majeurs de cette sélection que de faire se côtoyer des titres déjà bien connus et des nouveautés attendues, signées de réalisateurs toujours très suivis dans le milieu, comme Chloé Mazlo dont la “compet croisée fondatrice/sélectionneur” (sic) accueillera Asmahan, aux côtés de Bamboule d’Émilie Pigeard ou Per aspera ad astra de Franck Dion, entre autres (visuels ci-dessous). 


 

 

 

 

 

Une compétition jeunesse (comprenant Grand loup et Petit loup de Rémi Durin, Le dernier jour d’automne de Marjolaine Perreten ou encore Têtard de Jean-Claude Rozec, photo de bandeau), une autre consacrée aux œuvres de commande ou une troisième dédiée aux films d'étudiants seront à suivre également, tandis que le Canadien Steven Woloshen sera l'invité exceptionnel du festival, avec une séance spéciale à cocher dans son agenda, le samedi 21 septembre de 15h à 17h30. 

Il est à noter que de nombreux prix distribués concernent, outre le Grand prix, des postes précis de la fabrication comme le son, la musique ou le scénario, etc. Et tout ça, on le répète, en accès libre et gratuit, ce qui est plus qu'appréciable pour squatter, en famille ou pas, ce spot méconnu de l'Est parisien (au 121 rue de Ménilmontant, dans le XXe, donc). 

Christophe Chauville

À voir :

Je sors acheter des cigarettes d'Osman Cerfon, en ligne sur Brefcinema.

À lire :

Sororelle, à voir au sein de la carte blanche compétitive offerte à Bref par le festival Cinétoiles de Semur-en-Auxois.