Revenir aux actus
Festivals
04/03/2019

Les Rencontres internationales Paris/Berlin à la bonne heure

Nouveau cinéma et art contemporain sont les deux volets abordés par cette manifestation gratuite dont l'édition 2019 se déroulera du 5 au 10 mars dans plusieurs lieux parisiens.

Les Rencontres entendent explorer la culture visuelle contemporaine, au cœur d'une époque où les modes de production et de diffusion évoluent très rapidement, et sa programmation mêle en 120 œuvres de tous les formats, venues de 40 pays, diverses approches documentaires, des fictions expérimentales, des vidéos ou des formes hybrides. De grands noms d'artistes reconnus en côtoieront d'autres, émergents et présentés pour la première fois ici, à travers des projections, des séances spéciales, des programmations vidéo et des performances, mais aussi un cycle de débats et de tables rondes, en présence de directeurs de centres d’art et de musées, de curateurs, d'artistes et de diffuseurs.

L'événement est toujours intégralement en accès libre, tant à l’Auditorium du Louvre, au Centre Pompidou, au Carreau du Temple, au Forum des images et à la Cité internationale des arts. Pour citer quelques titres, on verra en première française Mariphasa du Portugais Sandro Aguilar, Nada : Act II - The Exhibition de la Slovène Jasmina Cibic ou encore Trees Down Here de Ben Rivers. Natacha Nisic présentera sa dernière œuvre en date, Osoresan, tandis qu'on pourra retrouver Laure Prouvost, lauréate du Turner Prize en 2013, avec Shed a Light. Le Canadien Michael Snow, invité d'honneur de la manifestation, y présentera Reverberlin, en plus d'une performance à Beaubourg.

Plus spécifiquement sur le format court, on pourra découvrir Screen de Matthias Müller et Christophe Girardet, City of Tales d'Arash Nassiri, La lumière tombe d'Adel Soufiane, The Stranger de Pip Chodorov, Djo de Laura Henno (photo ci-contre), L'amour moderne (Allemagne) d'Arnold Pasquier, Ici le chemin des ânes de Lou Rambert Preiss et Third Kind du Grec Yorgos Zois, parmi de (très) nombreux autres titres.

À noter enfin qu'High Life, de Claire Denis, sera visible au sein d'une carte blanche, pour ceux qui l'auraient raté en salles à sa sortie. On retrouvera naturellement tout le détail de la programmation sur le site des Rencontres, dont Bref est à nouveau l'un des partenaires presse.

Christophe Chauville