Revenir aux actus
Festivals
01/05/2020

Le Festival national du cinéma d'animation délivre à son tour un palmarès confiné

Au-delà d'un contexte inédit, le palmarès du festival organisé par l'Afca a pu être maintenu grâce aux délibérations à distance des différents jurys et à un vote en ligne du public.

Édition bis, certes, pour le Festival national du cinéma d'animation 2020, décliné en ligne et non dans son écosystème rennais habituel, mais des gagnants, qu'il convient de mentionner et saluer comme d'ordinaire. 

Le Grand prix du court métrage professionnel, doté par l'Afca, est revenu à Têtard de Jean-Claude Rozec, produit par la société À perte de vue (photo de bandeau), tandis qu'une mention spéciale pour un court métrage professionnel a été attribuée à L'heure de l'ours d'Agnès Patron (Sacrebleu Productions).

Du côté des films d'étudiants, Tout va rentrer dans le désordre de Cheyenne Canaud-Wallays, réalisé à La Poudrière (photo ci-dessous), a reçu le Grand prix et Zoo de Nina Heckel (École Émile-Cohl) une mention spéciale.

Citons également le Prix de la meilleure composition musicale originale pour un court métrage professionnel, doté par la Sacem, qui est revenu à Pablo Pico pour la musique de Cœur fondant de Benoît Chieux (Sacrebleu Productions), et celui remis par le SACD pour un court métrage étudiant venu récompenser Dernier round de Anatole Bournique, Maëva Chaulvet, Katia Hochstetter, Nicolas Jaffré, Thaïs Mercier (École Georges-Méliès). 

La belle animation de volumes Sororelle, de Frédéric Even et Louise Mercadier (Papy3D Productions/JPL Films), s'est vue attribuer le Prix du public pour un court métrage professionnel.

Christophe Chauville

À voir :

- L'un des courts métrages précédents de Benoît Chieux, Tigres à la queue leu leu, en accès libre sur Brefcinema.

À lire aussi :

- Les discussions autour de la place de l'animation aux César à partir de 2021.

- Un film rare de Florence Miailhe à voir sur internet.