Revenir aux actus
Festivals
26/05/2019

La Palme d'or du court métrage 2019 est franco-grecque...

“La distance entre nous et le ciel” de Vasilis Kekatos, coproduit par Guillaume Dreyfus et Delphine Schmit, a remporté la récompense suprême à Cannes.

Ceux qui ont voulu suivre en direct la cérémonie de remise des prix du 72e Festival de Cannes n'avaient pas à être le moins du monde en retard. La remise de la Palme d'or du court métrage a en effet ouvert très vite cette soirée de clôture, se voyant toujours quelque peu expédiée, même si on se satisfait finalement qu'elle en fasse toujours partie...

Une mention spéciale a été d'abord attribuée par le jury de Claire Denis à Monstro dios, signé de la jeune réalisatrice argentine Agustina San Martin (photo ci-contre), qui en a été (légitimement) très heureuse, tout en restant à sa place, puis la Palme d'or a été décernée – en plus de la Queer Palm du court métrage – à La distance entre nous et le ciel, de Vasilis Kekatos (photo de bandeau), déjà l'auteur d'un film très remarqué l'an dernier, Le silence des poissons volants. Le réalisateur s'est alors exprimé sur scène dans un français impeccable, remerciant notamment ses producteurs de Tripode, Guillaume Dreyfus et Delphine Schmit, partenaires des Athéniens de Blackbird sur ce projet (notons au passage que Delphine Schmit a fait coup double en coproduisant aussi, au titre de Perspective Films, la Caméra d'or de cette année, Nuestras madres, premier long métrage du blego-guatémaltèque César Diaz, présenté dans le cadre de la Semaine de la critique).

Et voilà, l'affaire était dans le sac et le tout aura duré, top chrono, un dixième du temps du discours à venir de Ladj Ly, lauréat ex-aequo du Prix du jury pour Les misérables (voir le court métrage du même titre en ce moment sur Brefcinema), ou de celui de Mati Diop, qui décroche le Grand prix, soit la deuxième récompense dans la hiérarchie du palmarès, pour son premier long métrage Atlantique, ce qui n'est pas rien !

Tous les courts métrages en lice en compétition officielle seront à voir, comme à l'habitude, le mardi 28 mai à Paris, au Cinéma du Panthéon, à 20h30. Les lauréats de la Cinéfondation les auront précédé à 18h, parmi lesquels Mano à mano de Louise Courvoisier, vainqueur du premier prix.

Christophe Chauville

À lire aussi :
Les autres courts métrages primés à Cannes 2019.
La sélection des courts en compétition officielle en 2018.