Revenir aux actus
Festivals
31/01/2020

La 17e édition du Festival des 24 courts commence ce soir

Le Festival des 24 courts en Sarthe revient pour sa 17e édition, la formule reste inchangée bien qu’ayant vu l’ajout d’un jour supplémentaire à travers une séance “Ciné d’ici” mettant en avant les réalisations sarthoises. Le festival se déroulera ensuite sur trois jours les 7, 8 et 9 février.

Comme depuis plusieurs années maintenant, les courts métrages en compétition sont répartis en trois catégories, chaque journée du festival correspond à l'une d'elle et donc à une compétition. La “sélection tout courts” au Cinéma des cinéastes du Mans se tiendra le 7 février et proposera uniquement des œuvres de moins de 5 minutes. Le lendemain, au Théâtre Épidaure de Bouloire, sera diffusé la “sélection internationale” mettant à l’honneur des films de tous horizons. Enfin, le dernier jour se déroulera au Centre L’Éolienne d’Arnage pour la “sélection nationale”.

Au cours de ces trois jours de festival, près d’une soixantaine de films seront projetés et parmi eux se cachent des courts métrages ayant déjà fait leurs preuves à Brefcinema. Ma planète de Valéry Carnoy, Beautiful Loser de Maxime Roy, Le chant d’Ahmed de Foued Mansour ou Pile poil de Laurianne Escaffre et Yvonnick Muller figurent au sommaire de Bref 125, disponible sur notre boutique en ligne.

 

 

 

 

 

 

 

 

Chacune des journées du festival se terminera par la remise des prix de la sélection concernée, deux jurys décerneront leurs prix : le Jury professionnel, présidé par le comédien Philippe du Janerand, et le Jury étudiant. Le Lycée Funay-Hélène Boucher et le collège Costa-Gavras du Mans décerneront eux aussi un prix.

Comme évoqué précédemment, depuis maintenant trois ans, la séance “Ciné d’ici” a pour but de valoriser les créations sarthoises présentées systématiquement par leurs auteur). Cette année, la séance aura lieu ce vendredi 31 janvier au Centre François-Rabelais de Changé. 

Enfin, le président du Festival des 24 courts, Claude Saussereau, proposera la projection du making-of, suivi de la bande-annonce de son premier long métrage, Le cygne des héros (photo ci-dessus), le 9 février, juste avant le palmarès.

Comme quoi la Sarthe ne se définit pas uniquement par ses rillettes et sa ligne droite des 24 heures du Mans…

Axel Vaussourd
 


À lire aussi :

Beautiful LoserLe chant d’Ahmed et Pile poil nommés aux César 2020.

- Ma planète récompensé à Aubagne en 2019.