Revenir aux actus
Festivals
10/10/2019

Histoires de fantômes rennais : Court métrange 2019

La 19e édition de Court métrange, à Rennes, proposera entre les 15 et 20 octobre prochains un menu toujours aussi copieux qu'alléchant.

“Le fantôme, hantise du passé et cinéma de l'invisible” : le programme de Court métrange, comme son affiche (toujours très attendue), annoncent la couleur et cette 16e édition de la manifestation en sera imprégnée, à travers son “parcours métrange”, ses expositions, ses conférences et rencontres, ainsi que plusieurs séances spéciales à ne pas rater, notamment la soirée d'ouverture “Long métrange” du mardi 15 octobre, proposant  A Ghost Story de David Lowery, déjà culte, et L'emmurée vivante de Lucio Fulci (photo ci-dessous), une perle du giallo fantastique présentée en version restaurée (on rappelle au passage que Fabio Frizzi, le grand compositeur italien ayant souvent collaboré avec ce maître de l'épouvante, était membre du jury en 2018).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du côté de la compétition, toujours très suivie dans l'une des grandes salles du Cinéma Gaumont, pas moins de 51 films courts venus de tous les coins de la planète participeront à la compétition, soumis à la fois aux votes du public et ceux d'un jury présidé cette année par Pascal Laugier, réalisateur de Saint-Ange et Martyrs. Comme à la bonne habitude, fiction et animation se côtoieront et on pourra retrouver III de Marta Pajek (visuel ci-dessous à gauche), The Flood is Coming de Gabriel Böhmer, Sous le cartilage des côtes de Bruno Tondeur, Le silence des poissons mourants de Vasilis Kekatos (photo ci-dessous à droite), L'heure de l'ours d'Agnès Patron ou encore Mémorable de Bruno Collet, parmi les titres déjà connus et sachant que Court métrange est l'un des endroits où l'on fait le plus de vraies découvertes dans le calendrier festivalier de la période. 

 

 

 

 

 

Les films primés seront à voir le dimanche 20 à 18 heures et on ne ratera pas non plus un nouvel épisode du désormais prisé “pitch dating” fantastique, étrange et insolite organisé par le festival, tandis qu'une rencontre professionnelle tournera autour du genre dans le court métrage, en entrée libre au Café Champs libres le mercredi 16 à 16h. Ce jour-là, nous mettrons en ligne sur Brefcinema, dans le cadre d'un partenariat avec la manifestation, trois courts métrages liés à ce millésime ou les précédents : Acide de Just Philippot (en sélection en 2019), Event Horizon de Joséfa Célestin (dont le nouveau film, Tomorrow Might be the Day, est à voir cette année au sein de la séance “Débordements en tous genres”) et The Robbery de Jim Cummings, l'étourdissant Grand prix de l'année dernière.

Christophe Chauville
 

À lire aussi :

- Un compte-rendu de Court métrange 2018.

- Acide, l'un des courts métrages de la “Collection fantastique” 2018 sur Canal+.