Revenir aux actus
Festivals
05/07/2020

“Grenoble on line” a délivré son verdict !

On a pu suivre en ligne, samedi 4 juillet en soirée, le palmarès du 43e Festival du film court en plein air de Grenoble, qui s'est déroulé pour cette édition de manière entièrement dématérialisée.

On retiendra que le Grand prix 2020 du festival, doté par la Ville de Grenoble, est allé à un film d'animation parmi les plus plébiscités de la période pré-confinement, à savoir l'incontournable Physique de la tristesse de Theodore Ushev, réalisé sous les auspices de l'ONF. Une autre œuvre dont le début de carrière avait été assez fulgurante dès la fin de 2019, Je serai parmi les amandiers de Marie Le Floc'h (coproduit part Hélicotronc et Films Grand Huit) a reçu à la fois le Prix spécial du jury et celui du jury du Syndicat français de la critique de cinéma.

Un adieu de Mathilde Profit a pour sa part aussi réalisé un doublé, avec une mention du jury et le Prix UniFrance, tandis que la Coupe Juliet-Berto – toujours convoitée, quoique honorifique – est, jusqu'à sa remise en jeu l'année prochaine, entre les mains de Frank Munkunday et Tétshim Tétshim pour l'animation Machini (visuel ci-dessous).

Le Prix d'aide à la création bénéficiera au réalisateur suisse alémanique Michael Karrer, primé pour son film d'école 22h47 linie 34, convaincant plan séquence d'une dizaine de minutes se déroulant dans un bus de nuit (photo de bandeau). Enfin, le documentaire belge Mother's d'Hippolyte Leibovici aura reçu le Prix du public. Un public que l'on espère naturellement de retour sur les lieux usuels de la manifestation en début d'été 2021…

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Le palmarès de Côté court 2020, “on line” également.

- Mais qui avait gagné l'an dernier à Grenoble ?