Revenir aux actus
Festivals
30/09/2019

Des courts primés à Lille, à Dinard, au PIAFF et à Cinétoiles

L'actualité des festivals ne s'interrompt jamais et le week-end passé a vu plusieurs remises de prix.

C'est dimanche 29 septembre en début de soirée que les différents prix du 19e Festival international du court métrage de Lille ont été décernés, tous remis sur la base des votes des spectateurs de la manifestation.  Pour le Grand prix, c'est ainsi le filkm d'animation belge Nuit chérie de Lia Bertels (visuel de bandeau) qui a décroché le plus de suffrages, tandis que les 1er et 2e Prix internationaux allaient respectivement à Facing It de Sam Gainsborough (Royaume-Uni) et Nobu de Sarah Blok (Pays-Bas). Pour la compétition domestique, L’amour du risque d'Emma Benestan (photo ci-dessous) et Saïgon sur Marne d'Aude Ha Leplège se sont détachés dans cet ordre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Paris International Animation Film Festival, qui connaissait sa 12e édition, on retrouve au tableau d'honneur de la compétition des films “pro” Nuit chérie – qui a obtenu le Prix du scénario – et Saïgon sur Marne – pour sa part distingué du Prix du premier film. À leurs côtés, au sein d'une liste de prix ne ressemblant à aucune autre, le Prix d'interpétation est revenu à L'heure de l'ours d'Agnès Patron, tandis que le public plébiscitait Sororelle de Frédéric Even et Louise Mercadier (visuel ci-dessous). On renvoie au site de la manifestation pour prendre connaissance dans le détail de la floppée de récompenses décernées, tout en saluant le succès de Têtard de Jean-Claude Rozec auprès des enfants ou encore le Prix du jury des films de commande attribué à Sirki de Boris Labbé, dont La chute est à voir en ce moment sur notre site.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sans autre lien que la coïncidence des dates, le 30e Festival du cinéma britannique de Dinard a mis à l'honneur Widdershins de Simon P. Biggs (Hitchcock du jury), qui sera diffusé par Ciné+, et Capital de Freddy Syborn (Hitchcock du public). Le jury était cette année par Shane Meadows, qui a alterné les formats courts et longs (This is England, Somers Town, etc.) dans les années 1990 et 2000.

Enfin, le Festival Cinétoiles de Semur-en-Auxois, dont nous étions partenaires sur la compétition courts métrages (une carte blanche thématique proposée en lien avec les 30 ans de Bref), a permis il y a quelques jours à La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel de compléter sa collection déjà imposante de trophées avec un “Prix Lycéen du Festival Cinétoiles 2019” doté d'un abonnement d’un an offert par nos soins en plus d'un excellent panier garni bourguignon !

Christophe Chauville

À voir :

- La nuit des sacs plastiques de Gabriel Harel, en ligne sur Brefcinema.

À lire aussi :

- Sur deux précédents courts métrages d'Emma Benestan : Belle gueule et Un monde sans bêtes (coréalisé avec Adrien Lecouturier).