Revenir aux actus
Festivals
09/06/2020

Des courts en ligne gratuits à Champs-Élysées Film Festival

Le Champs-Élysées Film Festival n'investit pas la prétendue “plus belle avenue du monde” cette année, mais sa version en ligne permet dès ce mardi 9 juin de jouir de ses contenus en ligne.

Depuis le début de la matinée, tous les courts métrages de cette 9e édition du Champs-Élysées Film Festival sont visibles en accès libre et ce, jusqu'à la fin de cette opération exceptionnelle, le 16 juin. 

Outre les productions américaines en compétition au sein de cette manifestation tournée par vocation vers le cinéma indépendant, pas mal d'œuvres françaises ou coproduites sont concernées. La compétition soumise à un jury présidé par l'inimitable Marie Losier comprendra 10 titres, dont plusieurs ont été remarqués par ailleurs, notamment à Clermont-Ferrand au mois de février, comme Blaké de Vincent Fontano, en provenance de La Réunion, Miss Chazelles de Thomas Vernay (photo ci-dessus) ou encore l'hybride et très maîtrisé Qu'importe si les bêtes meurent de Sofia Alaoui, également primé à Sundance et qui connaît ainsi sa première “parisienne”, si l'on peut dire… Belles découvertes, sinon, que Frisson d'amour de Maxence Stamatiadis, qui mêle lui aussi divers registres et matériaux visuels, ou ce film documentaire réalisé entre les murs du Fresnoy qu'est All Movement Could Kill the Wind, de Wuang Yuyan, plastiquement superbe et qu'on aurait franchement aimé voir sur grand écran.

Difficile de ne pas souligner aussi la singularité du nouveau film du prometteur Florent Gouëlou, Beauty Boys, qui déplace à la campagne une imagerie queer, et le dispositif touchant mis en place par Léa Forest dans son documentaire On fait salon (photo ci-dessous), où de jeunes hommes ou garçons se confient, en gros plan et volontiers face caméra, alors qu'ils sont assis sur le fauteuil de leur coiffeur… Genius Loci, le trip animé d'Adrien Mérigeau récompensé à la dernière Berlinale est également au programme pour qui ne l'aurait pas encore vu…

À voir aussi, dans une section “Musique et cinéma”, le teenage movie musical de la compositrice et musicienne Barbara Carlotti 14 ans (photo de bandeau), réalisé dans le cadre de la Résidence SoFilm qui a été consacrée au genre l'an dernier, et le savoureux et caustique Jusqu'à l'os de Sébastien Betbeder, présenté avec l'autorisation de Canal+. Rise, de Barbara Wagner et Benjamin de Burca est aussi à découvrir, tandis que parmi les longs métrages proposés, on aura un œil particulier sur le court premier long métrage de Camilo Restrepo, suivi pour plusieurs courts successifs (dont Cilaos et La bouche) : Los Conductos. Toujours en avant-première seront présentés La nuit venue de Frédéric Farrucci – dont le court métrage Entre les lignes sera disponible en juillet sur Brefcinema – et À l'abordage, le très attendu nouveau film de Guillaume Brac.

Enfin, pour les cinéphiles clubbers – et il y en a beaucoup ! –, des DJ sets seront diffusés en live, en attendant l'annonce des prix, le mardi 16 à 20 heures.

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Blaké de Vincent Fontano primé à Clermont-Ferrand.

- Genius Loci d'Adrien Mérigeau récompensé à Berlin.