Revenir aux actus
Festivals
12/06/2020

Des courts brésiliens sur la Toile

Le 22e Festival du cinéma brésilien de Paris a lieu totalement en ligne jusqu'au 24 juin sur le site de VOD lancé par les organisateurs de l'association Jangada l’an passé.

Plus de trente films sélectionnés dans le cadre du 22e Festival du cinéma brésilien de Paris sont disponibles sur tout le territoire français, à des tarifs souvent modiques et en se déclinant selon plusieurs thématiques, documentaires et fictions, courts et longs métrages. On peut voir ainsi des films récents comme l'intelligent et caustique Trois étés de Sandra Kogut, sorti un peu avant le confinement et qui devrait retrouver le chemin des salles à partir du 22 juin.

Pour les courts métrages, il y a des films à 1 euro la location et pas mal de gratuité, aussi. Certains sont sous-titrés en français, d'autres en anglais et quelques-uns sont hélas disponibles en version originale seulement, ce qui est alors dûment mentionné… Parmi les premiers, on peut citer Marulho de Marcelo Melo (2019, photo de bandeau), Capitaine Brésil de Felipe Arrojo Poroger (2017) ou D'en haut de l’acteur et réalisateur Luciano Vidigal (2016). Une thématique est d'ailleurs spécialement liée à une collection de films, courts ou longs, réalisés par des cinéastes de la favela de Vidigal, à Rio de Janeiro, et choisis par les soins de celui-ci. On pourra voir également des œuvres un peu plus anciennes, telles que Demain c'est déjà l'automne de Luciana Bezerra (2014, photo ci-dessous) ou La colline bleue de Gustavo Melo (2013).

Rappelons aussi que la plateforme de Jangada, qui accueille cette édition en ligne du festival, propose par ailleurs de façon permanente de nombreuses productions brésiliennes, dont des courts aussi marquants que Guaxuma, de Nara Normande, déjà diffusé sur Brefcinema, ou Meninas formicidas, de João Paulo Miranda Maria, à côté de tous ces films remarquables venus du géant d'Amérique du Sud ces dernières années, des Bruits de Récife de Kleber Mendonça Filho à Casa grande de Fellipe Barbosa en passant par Les bonnes manières de Juliana Rojas et Marco Dutra ou D'une famille l'autre d'Anna Muylaert. Parce que ça fait du bien aussi d'avoir de stimulantes nouvelles de ce pays qui soient tout sauf “bolsonariennes”…

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Un autre festival en ligne : Côté court 2020.

- Deux films brésiliens de 2018 en DVD : Domingo, de Clara Linhart et Fellipe Barbosa, et La vie comme elle vient, de Gustavo Pizzi.