Revenir aux actus
Festivals
20/11/2019

D'autres prix en festivals : Cinébanlieue, le FFFA, Sarlat et Winterthur

Résultat de la densité des festivals en cette période, tableaux d'honneur se succèdent et certains s'en réjouissent tout particulièrement !

Quels sont les derniers courts métrages récompensés dans les principaux festivals ces jours passés, outre celui de Brest, évoqué par ailleurs (à savoir ici) ?

Le 8e Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec a plébiscité ce mardi 19 novembre trois courts métrages : le nouveau film de Chloé Mazlo, Asmahan la diva (photo de bandeau) a obtenu à la fois le Prix du jury et celui du public dans la catégorie documentaire, tandis que du côté de la fiction, les jurés ont choisi le film tunisien Gauche droite de Dridi Moutii et les spectateurs La Hchouma d’Achraf Ajraoui (photo ci-dessous).

 

 

 

 

 

 


 

Un peu en amont, au Festival du film de Sarlat, 28e du nom, le Prix du court métrage a été remis à l'un des champions toutes catégories de l'année et demie passée, Nefta Football Club d'Yves Piat (Les Valseurs), tandis qu'une mention a été décernée au beau film d'animation, mi-nostalgique, mi-caustique, Riviera de Jonas Schloesing, produit par IkkiFilms et Novanima (visuel ci-dessous à gauche).

 

 

 

 

 


Du côté de l'excellent festival Cinébanlieue, la 14e édition aura permis à Au revoir Tom Selleck de Ridwane Bellawell, produit par Mezzanine Films, de se distinguer en remportant le Grand prix, doté par France Télévisions, tandis que Bleu blanc merde de Kheïra El Farès (photo ci-dessus à droite) a réalisé un doublé : le Prix Cinébanlieue, plus le Prix Commune image. On mentionnera aussi le Prix Vidéo de poche remis à T Gros de Gautier Blazewicz et celui d'interprétation féminine à Hana Mekacher pour Yasmina de Ali Esmili et Claire Cahen, qui est à voir actuellement sur Brefcinema. Une récompense amplement méritée...

 

 

 

 

 


Enfin, en franchissant la frontière helvétique, deux films français ou de coproduction se sont également mis en valeur au Festival de Winterthur (du 3 au 8 novembre), à savoir Bab Sebta de Randa Maroufi (France/Maroc, photo ci-dessus à gauche), Grand prix de la compétition internationale – avec tout de même 12 000 francs suisses à la clé – et Automne malade de Lola Cambourieu et Yann Berlier (photo ci-dessus à droite), “Prix d'encouragement” de la dite sélection, ce qui entérine une semaine plutôt faste pour le duo de jeunes réalisateurs qui a également été à la fête à Brest. Le “festival du court métrage de la Suisse” a aussi réussi à She Runs de Qiu Yang (Chine/France), découvert à Cannes en mai 2019 et qui est reparti avec le Prix du programme des jeunes 12+. Il sera par ailleurs prochainement présenté sur Canal+ dans le cadre de l'émission Top of the Shorts.

Christophe Chauville

À lire aussi :

- Nefta Football Club primé à Trouville-sur-Mer.

- She Runs, présenté en première mondiale à la Semaine de la critique à Cannes.