Revenir aux actus
À la une
08/10/2019

Les 25 ans du Festival Jean-Carmet de Moulins

Les jeunes acteurs et actrices se retrouvent, en ce qui touche au court métrage, en pleine lumière par la grâce de cette manifestation sans équivalent et qui fêtera cette année son premier quart de siècle d'existence – hé oui ! – entre le 9 et le 15 octobre.

Ceux qui fréquentèrent jadis, dans les années 1990, le Festival “Les acteurs à l'écran” de Saint-Denis, peuvent en être certains : cette manifestation disparue et assez mythique (remember le Prix Musidora !) a trouvé son digne héritier à travers ce rendez-vous proposé par Ciné Bocage depuis 25 ans à Moulins, dans l'Allier. 

Là, chaque année, se déroule d'abord une compétition dédiée aux seconds rôles présents dans une sélection de longs métrages fraîchement distribués ou à sortir prochainement, comme, pour cette édition 2019, Rêves de jeunesse d'Alain Raoust, Perdrix d'Erwan Le Duc, La fille au bracelet de Stéphane Demoustier (photo ci-dessous à droite) et Revenir de Jessica Palud (photo ci-dessous à gauche).

 

 

 

 

 

 

Ensuite, la compétition centrée sur les courts métrages permettra de repérer les espoirs dont les visages nous seront de plus en plus familiers dans les années à venir, au fil des trois programmes réunissant 15 titres et 24 jeunes comédien(ne)s. Besoin d'une petite idée de ce générique riche de talents en herbe ? Alors on citera Zoé Héran et Côme Lévin dans Max de Florence Hugues (photo ci-dessous à droite) ; Madeleine Baudot dans Pile poil, de Laurianne Escaffre et Yvonnick Muller ; Lilith Grasmug dans Noée dans la tempête de Mathilde Chavanne (photo ci-dessous à gauche) ; Mathieu Lucci dans Fugueur de Paul Garcia ou encore Alexis Manenti dans De particulier à particulier de Julien Sauvadon (et qui sera prochainement à l'affiche des Misérables de Ladj Ly, dont il interprétait déjà la “version courte”).

 

 

 


 

 

 

Le jury à qui cette sélection sera soumise comprendra notamment Jonathan Couzinié et Tatiana Vialle et présentera sa traditionnelle séance de carte blanche, où l'on pourra apprécier notamment Que vive l'empereur d'Aude Léa Rapin et Le Pérou de Marie Kremer, qui faisait partie de la sélection des Talents Cannes de l'Adami il y a deux ans. Quant au jury junior, il sera présidé par la brillante Pauline Seigland, de la société Films Grand huit, qui a par ailleurs proposé pour une projection spéciale trois courts métrages produits par ses soins, dont Les petites mains de Rémi Allier, César du meilleur court métrage 2019. 

Tout le programme est à consulter ici et la remise des prix se déroulera le mardi 15 à 21h30, tandis que le nouveau film de Robert Guédiguian, Gloria mundi, sera projeté, interprété entre autres par Anaïs Demoustier, décidément omniprésente ces temps-ci.

 

Christophe Chauville

À voir :

-  Venerman de Tatiana Vialle et Swann Arlaud, à voir actuellement sur Brefcinema.

À lire aussi :

- Le Festival Jean-Carmet 2018.

- Une critique de Quelque chose brûle, précédent court métrage de Mathilde Chavanne.

 

Photo de bandeau : Capucine Valmary dans Libre de Stéphanie Doncker.